Vivaxs® Liva

Le premier port à ancrage osseux destiné à l’hémodialyse.


En 2009, l’Hôpital de l’Ile de Berne, le plus important hôpital universitaire de Suisse, a proposé à Cendres+Métaux de participer à un projet de développement. L’idée était attractive et a éveillé immédiatement notre intérêt. Cendres+Métaux a alors été chargée de développer un accès vasculaire à ancrage osseux pour l’hémodialyse en coopération avec deux hôpitaux universitaires différents ainsi que le centre de recherche ArtOrg de Berne. La difficulté de ce projet résidait dans la nécessité d’implanter ce produit de classe 3 de manière transcutanée derrière l’oreille des patients. Tout sauf simple ! Le développement a été intense et a duré plusieurs années, mais le résultat porte ses fruits à de nombreux points de vue :

  • Une amélioration de la qualité de vie des patients dialysés
  • Une réduction des coûts au bénéfice du système de santé
  • Une incroyable source d’expérience et de consolidation du savoir-faire pour Cendres+Métaux

Découvrez-en plus à propos d’un dispositif médical unique en son genre qui s’apprête à révolutionner le monde de la dialyse à sa manière.

Important: Le BAP n'est pas encore officiellement disponsible sur le marché. Il se trouve actuellement en cours d'étude clinique dans divers centres en Suisse. Pour des informations complémentaires cliquez sur la rubrique Étude clinique.

Pour les médecins et les patients

Introduction

Qu’est-ce qu’un BAP et comment fonctionne-t-il ?
Le BAP est un dispositif innovant d’accès vasculaire de longue durée à ancrage osseux destiné à l’hémodialyse. Son caractère novateur se traduit par sa fixation à la tête. Le BAP est implanté derrière l’oreille sur le crâne et permet ainsi un accès stable et sûr aux importants vaisseaux sanguins du cou. Il se compose d’un boîtier de titane, d’un cathéter et d’un capuchon. Le cathéter aboutit comme chaque autre cathéter d’hémodialyse de longue durée dans l’oreillette droite. Son tracé est cependant plus rectiligne que celui des cathéters d’hémodialyse courants car il passe du port subdermique à la veine jugulaire interne, puis par la veine sous-clavière pour atteindre l’oreillette droite du cœur.

Contexte

Pourquoi le BAP est-il implanté sur la tête ?
L’idée d’implanter un accès pour la dialyse dans le crâne du patient est le fruit de longues années d’expérience avec des prothèses auditives à ancrage osseux qui présentent un faible taux d’infection de la peau autour de l’implant. La bonne irrigation du cuir chevelu et la présence d’une couche de tissu très fine entre la peau et l’os du crâne expliquent cette situation. Les infections bactériennes (appelées ici infections des tissus mous) se développent souvent là où la peau recouvre d’épaisses couches de tissus mous (tissus musculaires ou adipeux). Les patients subissant une hémodialyse par cathéter ou les patients présentant une fistule artério-veineuse sont donc souvent confrontés à de telles infections. Cela se traduit dans la plupart des cas par l’impossibilité ultérieure d’utiliser les accès pour une hémodialyse.

Avantages

Le BAP présente aussi des avantages et des inconvénients comme chaque accès vasculaire. Découvrez-en plus ici à propos de ses avantages:

Les avantages du BAP par rapport aux cathéters:

  • Durées de dialyse plus courtes grâce aux plus importants débits au cours de la dialyse.
  • Accès implanté dans une zone présentant une bonne irrigation ainsi qu’un faible risque d’infection escompté.
  • Ancrage osseux stable.
  • Peu voire aucune partie molle impliquée (tissus musculaires ou adipeux).
  • Système hermétique avec composants interchangeables (meilleure hygiène).
  • Barrière de sécurité entre le port et la pointe du cathéter (réduction du risque de contracter une infection par cathéter).
  • Réduction des obstructions de cathéter grâce au tracé rectiligne du cathéter (quasi-absence de perturbations).
  • Meilleure résistance aux contraintes quotidiennes.
  • Raccordement simple du système permettant aussi une dialyse à domicile.


Les avantages du BAP par rapport aux fistules artério-veineuses:

  • Aucun renouvellement de piqûres douloureuses.
  • Les deux bras sont entièrement disponibles au cours de la dialyse.
  • Convient aussi aux patients atteints d’hypertension ou d’insuffisance cardiaque.
  • Risque de sténose minimal.
  • Temps de cicatrisation plus court, l’accès peut donc être utilisé plus rapidement.
  • La stabilité de l’ancrage osseux permet de réaliser la première dialyse peu après la pose de l’implant.

Inconvénients

Le BAP présente aussi des avantages et des inconvénients comme chaque accès vasculaire. Découvrez-en plus ici à propos de ses inconvénients:

Les inconvénients du BAP par rapport aux cathéters  :

  • Intervention chirurgicale plus importante.
  • Plus grande visibilité.
  • Temps de cicatrisation plus long.
  • Explantation plus complexe qu’avec un cathéter mais possible sans cicatrice visible et permettant une réapparition de la pilosité du cuir chevelu.
  • Léger bruit de souffle au cours de la dialyse. Étant donné que le cathéter passe à proximité du conduit auditif, il est possible d’entendre un léger bruit de souffle au cours de la dialyse. Ce dernier ressemble au bruit entendu lorsque vous placez un coquillage contre votre oreille.

Les inconvénients du BAP par rapport aux fistules artério-veineuses  :

  • Intervention chirurgicale plus importante.
  • Plus grande visibilité.
  • Aucun accès propre au corps, utilisation de matériaux tiers requise.
  • Léger bruit de souffle au cours de la dialyse. Étant donné que le cathéter passe à proximité du conduit auditif, il est possible d’entendre un léger bruit de souffle au cours de la dialyse. Ce dernier ressemble au bruit entendu lorsque vous placez un coquillage contre votre oreille.
↑ Retour au sommaire

Étude clinique

L’étude clinique a déjà démarré et a dans un premier temps lieu auprès des cliniques de Berne, Soleure et Bienne.

Ici nous vous tiendrons régulièrement au courant du progrès de l'étude clinique.
En ce moment il n'y a pas de notifications à communiquer.

Prof. Dr. med. Dominik E. Uehlinger
Médecin-chef traitements extracorporelle du sang

Tél +41 31 632 31 44
Fax +41 31 632 97 34
E-Mail uehlinger@mph.unibe.ch

Hôpital universitaire de Berne
Département nephrologie, hypertonie et pharmacologie clinique

Inselspital
Rue Fribourg 15
CH-3010 Berne

Dr. med. Anja Kruse
Médecine-chef Néphrologie et Dialyse

Tél +41 32 324 35 55
Fax +4132 324 35 66
Email anja.kruse@szb-chb.ch

Néphrologie et Dialyse
Centre hospitalier
Vogelsang 84
CH-2501 Biel/Bienne


PD Dr. med. Stefan Farese
Médecin-chef, Directeur du département de la néphrologie et de l'hémodialyse

Tél +41 32 627 42 11
Fax +41 32 627 42 16
E-Mail stefan.farese@spital.so.ch

Bürgerspital Solothurn
Schöngrünstrasse 42
4500 Soleure

↑ Retour au sommaire